Le ressenti d'un simple juif !!

Comment ne pas parler du Covid ??? Et comment en parler ?

Ce qui est sûr, c’est que de simple grippounette ce virus a dévasté une grande partie de la terre.
Catastrophe sanitaire, économique, politique, sociale et même spirituelle.
Pour la première fois de ma vie j’ai passé le Seder de Pessah seul avec mon épouse !!!
Le Seder qui a été pensé par nos maîtres pour susciter la curiosité des enfants et leur faire poser des questions !!!! Cette année il n’y a pas eu d’enfants !!!!
Pour les fêtes de Tichri qui approchent, le problème se repose :

Les personnes ayant des facteurs aggravants ont-ils le droit de risquer leur vie pour écouter le Shoffar ?

Les jeunes qui sont pour la plupart asymptomatiques ont-ils le droit de risquer de contaminer leurs anciens pour participer à un minyan ?

Il est extrêmement difficile de trancher, car, imaginer une synagogue vide le jour de Kippour est impensable, de même compter les morts et les comateux après les fêtes est aussi impensable.(comme après Pourim).
Je ne vois pas de solution car même si un test négatif est exigé la veille de Roch Achana dans tous les temples, nous avons tout loisir de nous faire contaminer à l’extérieur avant Sim’ha Torah et diffuser le virus dans la communauté.
Contrairement à certains qui ont un avis bien tranché, moi, je ne sais pas.
Les conséquences, on les connait !

Des mariages annulés, des enterrements discrets, des circoncisions privées à 10 personnes, des voyages évités, des gouffres financiers, etc...
Les causes …. On en discute !
Pour ma part, j’ai l’intime conviction qu’un combat planétaire se déroule entre le bien et le mal.
Nous devons redoubler de vigilance dans nos actions quotidiennes, les penser de façon cachère,(je l’écris comme ça car si je mets « cacher » on peut penser « dissimuler »). Ce n’est pas tout de prier, il faut vivre de façon cachère !!!
La balance cosmique reçoit sur un plateau toutes les actions positives de tous les êtres humains,(juifs et non juifs) et sur l’autre plateau le négatif. 

Et quand on pense au nombre d’idolâtres, de tueurs, de pervers sur la terre on mesure l’étendue de notre tâche pour compenser !
Dès que la balance penche vers le mauvais, le mal se répand sur terre par des virus, des tsunamis, des inondations et autres catastrophes « naturelles »
Dès qu’elle penche vers le bien, la paix se propage (difficilement bien sûr), les inventions prospèrent, la nature se radoucit et la vie devient paisible.
Je repense souvent à une phrase que m’a dit Rav Sitruk (zal) le jour de ma ‘Houppa, il y a des siècles: « Alain, si tu veux changer le monde, commence par te changer toi-même ! »
Le monde va bientôt passer en jugement !!! Des décisions vont être prises !!!
Notre tâche est immense, mais si notre Créateur nous la demande c’est que l’on peut la réaliser !!!
Chacun de nous,(même les plus barbus et les plus instruits en Torah) connait ses petits travers que l’on n’ose pas avouer, c’est cela qu’il faut éliminer.
Et au vu de nos bonnes intentions et de nos résolutions Achem adoucira nos peines, guérira nos malades, protègera notre peuple et fera rayonner son amour sur la terre.
Et comme on le dira, si D.ieu le veut, la veille de Roch Achana :

« Que l’année finisse avec ses malédictions et que l’année commence avec ses bénédictions »

CHANA TOVA

Thème : Overlay par Kaira. ©Beth Loubavitch Marseille - All Right Reserved
65, rue Alphonse Daudet – 13013 Marseille